SEJOUR AVEC L’ASSOCIATION REMPART

Par Le Valdocco 3 années ago0 commentaire

Il a été proposé à un groupe de jeunes de 14 à 16 ans sensible aux activités atypiques, rencontrés par l’intermédiaire du travail de rue, un séjour chantier volontaire avec l’Association REMPART.

REMPART est un Mouvement associatif de sauvegarde du patrimoine. Les associations membres de l’Union REMPART ont toutes en commun la volonté de restaurer et sauvegarder un élément du patrimoine et de lui redonner vie.

Les jeunes se sont engagés à travailler quatre demi-journées pendant la semaine de séjour dans le Gard, pour participer à la restauration du château de Montalet, le reste du temps étant dédié à des activités de séjour plus classiques, Paint Ball, Karting etc.

Un dépaysement total

Les jeunes ont été hébergés durant ce séjour, au centre chrétien de Gagnière où ils ont pu découvrir avec méfiance et perplexité, des modalités réellement étrangères pour eux. Renvoyant des différences culturelles, comportementales et religieuses. Le centre chrétien de Gagniere les a accueillis en s’intéressant à leur présence et à leurs activités.

Accueillis par les encadrants techniques de l’ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE DU CHATEAU DE MONTALET , les jeunes ont été plongés dans un contexte valorisant l’histoire du lieu, de la région et du patrimoine. Les encadrants techniques leur ont souvent renvoyé les principes de la responsabilité collective et des valeurs du travail. L’objectif éducatif était davantage de prendre part à la collectivité que la performance technique du chantier en lui-même.

Engagement et principe de réalité

Ces jeunes au sein de ce cadre original se sont retrouvés confrontés à leur difficulté de concentration et à leur difficulté à tenir le rythme.

S’impliquer dans le volontariat consiste à passer de l’engagement verbal à l’engagement par l’acte. Il a été difficile pour eux de s’adapter aux habitudes de travail des encadrants techniques. Confrontés aux principes de réalité de l’effort physique, les jeunes ont remis en question le contrat de départ à quelques reprises. Cependant, certains ont montré des capacités d’adaptations vraiment intéressantes dans le lien avec les adultes. Ils ont démontré leurs goûts de la relation à entretenir avec nous et avec les encadrants techniques.

Perspective

Nous avons pu assister à un réel choc culturel entre ces deux groupes de personnes. Différence d’histoire, de pratiques, d’intention, d’âge etc. Chacun des groupes était poussé dans ses retranchements pour pouvoir s’adapter à l’autre.

Nous pouvons nous demander comment travailler ce «principe de réalité», à la fois éducatif et partenarial dans la construction d’un chantier volontaire.

Les effets sur la situation de ces jeunes

Nous faisons l’hypothèse que l’expérience a été très riche par les relations entre pairs, intergénérationnelles et interculturelles. Ils ont touché du doigt cet intérêt de tirer profit des personnes qui les entourent quels que soient leurs parcours, leurs âges et leurs cultures. Nous verrons par la suite si ce séjour a réalisé pour eux un petit pas vers l’apprentissage du vivre ensemble.

Tous les articles

Catégorie:
  ARGENTEUIL
partagé 0 fois
 300

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée