MAKE YOU SMILE : Approche, Accroche, Accompagnement … Autonomie

Par Le Valdocco 12 mois ago

Educatrice de rue, j’accompagne un groupe de 4 jeunes filles de 16 à 18 ans autour de la citoyenneté.

Approche : Bahija, Sarah, Kellin et Chaïma, sont des jeunes qui connaissent le Valdocco depuis leur enfance en ayant participé aux animations de rue et au soutien scolaire du Service Enfance.

Accroche : Puis à partir de leurs 12 ans elles ont participé au soutien scolaire et aux activités du service Pôle Scolaire Ado (Sorties, ateliers, séjours, stages pendant les vacances…)

Accompagnement : Progressivement, au fil de leurs demandes, elles ont commencé à se rapprocher du service de prévention spécialisée, en se déplaçant d’un local à un autre. Connaissant bien les éducateurs et le fonctionnement du Valdocco, elles ont demandé à faire des sorties et des séjours en dehors du Pôle Scolaire Ado. Une relation éducative s’est construite, un rapport de confiance s’est installé, la parole s’est libérée et nous avons pu aborder des sujets autres que la scolarité.

Elles voulaient profiter de leurs temps libres pour aider les autres. Nous avons réfléchi ensemble à quels étaient ces « autres ». C’est ainsi, que nous avons mis en place des Café-tricot dans le but de tricoter des carrés de couvertures à destination de personnes Sans Domicile Fixe.

Nous nous sommes déplacés à plusieurs reprises dans un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, pour confectionner ensemble des carrés. Ces rencontres intergénérationnelles improbables ont été réellement enrichissantes. Elles ont expérimenté ce que c’était « la Rencontre », c’est-à-dire appréhender l’Autre, approcher ceux qui sont si différents d’elles de par leurs âges, leurs histoires, leurs expériences, leurs besoins … Elles ont appris à dépasser leurs appréhensions, leurs peurs parfois et aller au-delà de leurs premières impressions. A leur plus grande surprise elles se sont attachées à des personnes, voire des « personnages », ce qui les a confortées dans leur envie de rencontre, de partage et surtout d’investissement pour l’Autre.

Nous avons également participé à une maraude avec l’association UNITED, pour rencontrer des personnes Sans Domicile Fixe, discuter avec eux, et comprendre mieux quels étaient leurs besoins et ainsi détricoter les représentations qu’elles pouvaient avoir sur ces personnes. Elles ont compris que finalement ils n’avaient pas seulement besoin de nourriture et de vêtements, mais qu’ils étaient en demande d’un partage humain et relationnel. Elles ont appris que rendre visite aux SDF c’était aussi et surtout être à l’écoute de ceux qui ont besoin de raconter leur histoire, leur quotidien, leurs blessures physiques et morales, leurs rêves, leurs espoirs. Pour certaines cette rencontre fut difficile car leur souffrance et leur manque d’hygiène n’est pas quelque chose de facile à supporter. Pour d’autres ce fut une révélation confortant leur envie de se consacrer aux personnes vivant des situations difficiles.

Pendant 1 an et demi nous nous sommes rencontrées une fois par semaine pendant deux à trois heures pour confectionner ces couvertures, aider régulièrement par Tina, bénévole au Valdocco.

Autonomie : De fil en aiguille, nous avons décidé en équipe de travailler sur leur prise d’autonomie. Les filles allant arriver sur leur majorité, nous avons pensé qu’il était judicieux d’aller au-delà de leur zone de confort et de pousser plus loin cette action citoyenne en les aidant à créer une junior association. Plusieurs objectifs éducatifs ont été penser à travers ce projet :

Les rendre complètement actrices et responsables de leur démarche.

Qu’elles ne se laissent pas entièrement porter par le Valdocco et les éducateurs.

Qu’elles élargissent leur réseau de connaissances.

Qu’elles acquièrent de nouvelles compétences.

Pour se faire, nous nous sommes mis en relation avec le Bureau d’Information Jeunesse, qui était chargé de les aider à monter cette Junior Association. Cette démarche a compliqué et ralenti l’évolution de ce projet mais nous a permis de travailler sur les difficultés de communiquer avec d’autres personnes que le Valdocco.

Elles ont en parallèle mis en place des actions de financement de leur association, en participant à des ventes de gâteaux et créations au henné lors d’événements associatifs du Valdocco, ainsi qu’à des brocantes, dont une avec le soutien du Lion’s Club. Elles ont ainsi travaillé sur la manière dont elle devait communiquer sur leur association et les difficultés qu’elles pouvaient rencontrer pour trouver des financements.

Nous avons utilisé les compétences de chacune au profit de leur association :

Pouvoir de leadership, fédérateur et de dynamisation pour le rôle de Présidente.

Etude Gestion pour la Comptable.

Qualités rédactionnelles pour la Secrétaire.

Etude dans le secteur Sanitaire et Sociale pour le réseau professionnel et l’investissement dans l’association.

Cette association s’appelle donc MAKE YOU SMILE, et a pour but de venir en aide aux SDF et aux enfants en situation difficile.

L’actualité du moment est que Virginie BERDA, journaliste pour KTO, les suit pendant plusieurs mois pour faire un film sur l’évolution de jeunes vivant dans un quartier difficile et qui se mobilisent dans un monde d’adulte, leur impression sur la manière dont les adultes les perçoivent dans cette société et la place que ceux-ci veulent bien leur laisser, la place et le rôle de leur foi dans cette mobilisation et dans leur vie.

Nous vivons donc encore des moments compliqués parfois dans la gestion de toutes ces démarches car en parallèle elles ont choisi, paradoxalement avec notre volonté éducative de prise de distance avec le Valdocco, de s’investir sur du bénévolat au Valdocco (soutien scolaire primaire) et de participer à des réflexions institutionnelles en allant à Lyon à la journée associatif Valdo ’Cap 2025.

« Make you smile » a un bel avenir devant lui !

 

Tous les articles
Catégorie:
  ARGENTEUIL
partagé 0 fois
 000