UNE PEDAGOGIE DE L’ECOUTE ET DE L’EMPATHIE

Par Le Valdocco 3 mois ago

Créé en 2011, Adoval est une structure éducative du Valdocco qui est financée par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE). Située à Argenteuil (95), elle accueille tout au long de l’année des jeunes âgés de 11 à 16 ans en situation de décrochage scolaire important ou sujets à des conduites à risques. Au sein d’Adoval, ils trouvent des repères, un accompagnement personnalisé et un soutien qui se fait en étroite collaboration avec leur collège. Cette année, grâce à l’appui de la Fondation ADP, Adoval a pu développer un partenariat avec le centre d’équitation La Montagne.

Aider les jeunes à se connecter à leurs émotions 

Avec le centre La Montagne, Adoval expérimente les bienfaits des cours d’équitation avec les jeunes. La médiation animale a en effet beaucoup de vertus aussi bien sur le plan du développement personnel que sur celui du développement relationnel. 

Pour la plupart de ces jeunes, explique Sylvaine, coordinatrice d’Adoval, « il a fallu, à un moment donné dans leur parcours, pour des raisons diverses, se protéger de leurs émotions. »  A ces mécanismes de protection s’ajoute aussi une forte injonction sociale à ne pas exprimer ce qu’ils ressentent, de peur de paraître vulnérable

Le contact avec les animaux les aide à se reconnecter à leurs émotions et à développer leur empathie. Par un effet miroir, ils apprennent à nommer les comportements de leurs chevaux qui se rapprochent bien souvent de leur propre situation. Ils y sont attentifs, veillent à les nourrir quand ils ont faim ou à les récompenser après l’effort. Ces moments sont très importants, ils permettent de les révéler sous d’autres aspects que celui de la confrontation.  

C’est aussi pour eux l’occasion de faire grandir leur confiance en eux. Lorsqu’ils réussissent à faire un exercice difficile et à dépasser leurs appréhensions, c’est avec une juste fierté qu’ils demandent à ce qu’on envoie un sms ou une photographie à leurs proches. Leurs éducateurs, témoins de leur réussite, vivent aussi ces moments avec beaucoup d’émotion. Plus qu’un simple loisir, ces ateliers permettent de travailler en profondeur les comportements des jeunes et leur vision d’eux-même.

Au contact de personnes en situation de handicap

Adoval mène cette activité avec le soutien de la Fondation ADP et en partenariat avec le centre équestre « la Montagne » de Cormeille-en-Parisis. Ce centre équestre a la particularité d’être un Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT) qui emploie des personnes en situation de handicap. A Adoval, ce choix a fait l’unanimité. L’équipe avait le souci de trouver un haras qui soit cohérent avec leurs valeurs et qui offre de beaux services à l’image des enfants qu’ils accueillent. C’est maintenant chose faite. 

Dans ce centre équestre, le personnel encadrant est habitué à utiliser une pédagogie de l’écoute vis à vis des personnes en situation de handicap qui les assistent dans leur travail. Cette posture les rend naturellement plus attentifs et ouverts vis à vis des autres publics. Les enfants eux mêmes deviennent plus patients et tolérants à leur contact, plus ouverts à la différence et à l’altérité. « Ils ne se sont jamais moqué des handicaps, parfois bien visibles, des personnes qui les accompagnent », témoigne Laure, éducatrice. À entendre parler les jeunes eux-mêmes, c’est même devenu un détail suffisamment intégré pour qu’ils oublient de le mentionner quand on les questionne sur leurs cours d’équitation. 

La prochaine étape, pour Adoval, serait d’aller plus loin dans la mixité des publics et de monter, par exemple, une action commune avec des personnes âgées. Ce serait une manière de continuer à ouvrir les jeunes sur l’extérieur et de travailler avec eux la notion de fraternité, si chère au Valdocco.  [le Valdocco avec Clotilde Blanc-Lapierre] 

Merci à notre partenaire :





Tous les articles
Catégorie:
  ARGENTEUIL
partagé 0 fois
 000